The Greenstore maintenant disponible sur App Store !

Que permettent réellement les propriétés neuroprotectrices du CBD ?

Nous n’irons pas jusqu’à dire que tout le monde en parle … mais presque ! Bien plus qu’un simple remède de grand-mère, le CBD est sur le devant de la scène des soins thérapeutiques naturels.

Si les particuliers sont de moins en moins frileux à l’idée d’intégrer ce produit naturel dans leur routine bien-être, la science n’a pas attendu que les mœurs évoluent pour s’intéresser très sérieusement au CBD. Les produits à base de CBD ont ainsi prouvé leur efficacité pour lutter contre quelques petits maux du quotidien, mais la puissance de cette substance ne s’arrête pas là ! Regardons donc de plus près comment le CBD peut nous aider à soigner notre cerveau.

CBD : cet ingrédient naturel polyvalent et très efficace

Le CBD (cannabidiol) est un composé naturel issu du chanvre. Il fait partie de la grande famille des cannabinoïdes (certains sont extraits du chanvre, d’autres sont produits par notre organisme), parmi lesquels on retrouve notamment le THC (tétrahydrocannabinol) que l’on nomme communément « cannabis ».

L’amalgame est ainsi souvent fait entre CBD et THC. Pourtant, le CBD n’a rien à voir avec son cousin. Le CBD n’engendre effectivement pas d’effet psychotrope (il ne fait pas planer), il ne provoque pas de dépendance, sa consommation est légale et est accompagnée de très peu d’effets secondaire et il n’est pas toxique pour notre organisme, c’est même tout le contraire ! Non dangereux pour le corps, il possède de très nombreuses propriétés bénéfiques pour notre santé : anti-inflammatoire, anti-douleur, anxiolytique, anti-dépresseur, …

La liste de ses propriétés thérapeutiques est très longue et étonne pour un produit naturel. En plus de celles citées précédemment, on dit que le CBD possède des propriétés neuroprotectrices.

Neuroprotecteur : qu’est-ce que ça signifie vraiment ?

On parle donc souvent des nombreuses vertus du CBD et notamment de ses propriétés neuroprotectrices. Mais qu’est-ce que « neuroprotecteur » signifie ?

Les neurones, ça s’entretient !

Nous savons généralement bien prendre soin de notre santé (quand l’on souhaite véritablement se soigner).
Un mal de tête ? Un cachet et tout va mieux.
Une plaie ? Un peu de désinfectant, un sparadrap et le tour et joué !
La réaction a des problèmes de santé est finalement toujours plus simple que le traitement de fond de rouages essentiels pour huiler la machine qu’est notre corps sur la durée.

Parmi ces petits éléments essentiels au fonctionnement de notre corps desquels on ne prend jamais consciemment soin ? Les neurones. Ces cellules nerveuses principalement situées dans notre cerveau sont indispensables à notre bon fonctionnement ! C’est grâce à eux que vous pouvez parler, réfléchir, vous mouvoir, ressentir des émotions, … bref, vivre.

En vieillissant, ces cellules sont amenées à se dégrader, à se renouveler moins souvent parfois de façon critique comme dans le cas des maladies neurodégénératives. Là est tout l’enjeu de la neuroprotection : repousser ce vieillissement des cellules nerveuses, les protéger et encourager leur renouvellement pour une meilleure santé cérébrale, ce qui aura une incidence certaine sur la santé de votre corps tout entier. Un cerveau sain, c'est important !

CBD et neuroprotection : comment ça marche ?

Le CBD, en tant que cannabinoïde, vient agir en complémentarité parfaite avec un système fondamental de notre corps : le système endocannabinoïde. Au même titre que les systèmes digestif et respiratoire, on ne peut pas se passer du système endocannabinoïde qui a un rôle essentiel dans le fonctionnement général de notre corps. En effet, ce système se doit de maintenir un équilibre dans notre milieu interne, ce qui signifie réguler les émotions, le sommeil, l’anxiété, la température du corps, l’appétit, la mémoire, la douleur, …

Ses actions sont donc très multiples et ceci grâce à des récepteurs présents dans la majorité de notre corps. Entre autres, nous avons beaucoup de ces récepteurs dans notre système nerveux central. En réagissant avec notre système endocannabinoïde, le CBD peut donc avoir un impact sur le système nerveux et les cellules qui s’y trouvent (les neurones).

Remarque : bien que le CBD puisse agir sur notre système nerveux, nous tenons à vous rappeler que le CBD n’est pas psychotrope, c’est-à-dire qu’il ne vous fera pas planer. Il n’est pas non plus toxique ou dangereux pour votre organisme et son action sur le système endocannabinoïde est uniquement thérapeutique.

Quels sont les effets des propriétés neuroprotectrices du CBD ?

Et c’est donc ici que le CBD entre en jeu. La science a prouvé à plusieurs occasions que ce composé naturel possédait des propriétés neuroprotectrices. Le CBD étant de plus une substance avec des vertus antioxydantes et anti-inflammatoires, il fait un candidat de choix pour regarder son action sur notre système nerveux. Le fait que sa consommation ne provoque que très peu d’effets secondaires le rend encore plus attirant quand on se penche du côté des traitements de maladies lourdes.

Il a donc été prouvé que le CBD pourrait aider à :

  • protéger les neurones en ralentissant leur dégradation et en atténuant leur inflammation ;
  • réduire des dommages neurologiques ;
  • retarder le processus dégénératif et améliorer la récupération à la suite d’une lésion cérébrale.

Sur le long terme, le CBD va donc permettre de protéger vos neurones, et donc votre cerveau. Il possède également de puissantes propriétés qui pourraient aider à traiter les maladies neurologiques.

Remarque : le CBD, en tant qu’antioxydant, agit efficacement pour contrer le stress oxydatif, un déséquilibre interne qui jouerait un rôle important dans le déclenchement de maladies neurodégénératives puisque le cerveau est un organe très vulnérable au stress oxydatif.

En quoi la neuroprotection pourrait spécifiquement être utile en médecine ?

Nous avons donc vu que le CBD pouvait agir comme un traitement de fond pour entretenir activement notre système nerveux. Cependant, les propriétés neuroprotectrices du CBD peuvent également agir en réaction à un problème de santé ponctuel tout comme une maladie chronique.

CBD et lésions cérébrales

Certaines blessures au cerveau (traumatisme, tumeur, hémorragie, AVC, …) peuvent amener l’apparition de lésions cérébrales temporaires ou permanentes. Selon la zone touchée, les conséquences peuvent être plus ou moins graves, affectant parfois les facultés cognitives, voire motrices.

En temps normal, il a été prouvé que notre corps lutte de lui-même contre ces lésions cérébrales grâce au système endocannabinoïde. On peut donc imaginer une application thérapeutique à la consommation de CBD dans de telles conditions.

La science a ainsi souligné que le CBD pourrait aider pour lutter contre de telles lésions. En effet, le CBD influerait sur la toxicité de certaines substances sécrétées après une lésion cérébrale tout en régulant l’inflammation des neurones. D’un point de vue plus global, les premiers résultats obtenus indiqueraient que le CBD peut prévenir de lésion cérébrales permanentes en plus de favoriser le rétablissement après des lésions temporaires pour qu’elles ne deviennent pas permanentes à leur tour.

CBD et maladies neurodégénératives

Les maladies neurodégénératives sont tristement listées parmi les maladies les plus connues auxquelles l’être humain fait face en vieillissant. Parkinson, Alzheimer, … ces pathologies entraînent une détérioration des neurones de façon progressive et sans retour en arrière possible. Le patient perdra peu à peu ses facultés cognitives, motrices, voire perceptives.

Si la science n’a pas encore trouvé un moyen d’inverser le processus de neurodégénérescence, il est intéressant de se pencher sur des méthodes pour ralentir cette dégradation progressive des cellules nerveuses en plus d’améliorer le bien-être des patients. C’est l’effet escompté d’un traitement à base de CBD sur ces maladies chroniques.

La recherche scientifique s’est donc penchée sur l’effet que le CBD pourrait avoir sur ces diverses pathologies et en a déduit des résultats plutôt prometteurs. En effet, les actions conjointes de neuroprotection, anti-inflammation et anti-oxydation du CBD combattent ces maladies en agissant directement sur les neurones du patient. En plus de cela, le CBD agira sur la douleur et l’humeur, ce qui permettrait au moins d’améliorer significativement le bien-être des malades, une dimension importante du traitement.

CBD et autres maladies neurologiques

La piste du CBD dans le traitement des maladies neurologiques ne s’arrête pas là. En effet, deux autres candidats sont à l’étude depuis quelques années donc la maladie historique qui a fait connaître les vertus du CBD dans le domaine de la science : la sclérose en plaques et l’épilepsie.

Les travaux sur la sclérose en plaques ne font que débuter (on connaît notamment l’utilisation du Sativex qui pose question en France puisque contenant du THC en plus du CBD). Mais la recherche sur le CBD et l’épilepsie est aujourd’hui plus étendue, démontrant les propriétés anticonvulsives du composé naturel depuis de nombreuses années.

Le CBD possède des propriétés neuroprotectrices entre autres vertus thérapeutiques puissantes. Ainsi, ce composé naturel va au-delà de la substance bien-être en étant au cœur de recherches scientifiques étudiant le rôle potentiel que le CBD pourrait jouer dans le traitement de maladies lourdes et encore incurables aujourd’hui.

Si la recherche n’en est qu’à ses débuts, on ne peut que souligner les résultats prometteurs déjà découverts qui permettraient de retarder les symptômes des maladies neurodégénératives sans effet secondaire en plus d’améliorer le bien-être des patients au quotidien de façon naturelle.

Si vous souhaitez consommer régulièrement du CBD, d’autant plus si vous êtes atteint d’une maladie neurologique, parlez-en à votre médecin.