The Greenstore maintenant disponible sur App Store !

Ce n'est pas ce que vous croyez : 7 idées reçues sur le CBD

Les mœurs évoluent doucement, mais le CBD a toujours mauvaise presse dans l’imaginaire collectif. Drogue, addictif, illégal, dangereux, attaque le cerveau, … les aprioris vont bon train pour entacher l’image du CBD qui devient de plus en plus populaire aujourd’hui.

Vraie ou fausse information ... ce n’est pas ce que vous croyez !

Voici un petit tour d’horizon pour casser 7 idées reçues que vous avez sur le CBD pour vous montrer à quel point les préjugés sont bien loin de la réalité.

 

Le CBD et le THC ? C’est la même chose !

Si vous cherchez le responsable numéro 1 des préjugés sur le CBD (cannabidiol), le voici ! Le THC (tetrahydrocannabinol) est le composé que l’on associe couramment à l’appellation « cannabis » et duquel découle des tas d’idées reçues que l’on attribue au CBD. Le THC est effectivement une molécule qui ne fait pas bon ménage avec notre organisme : effets psychotropes, addiction très forte, action néfaste sur le cerveau, … si les scientifiques étudient ses potentiels bienfaits et dosages, le THC a globalement de mauvaises répercussions sur notre santé. Sa culture et sa consommation est illégale en France pour le moment.

La seule chose qui a suffi à fortifier les préjugés sur le CBD est l’origine commune du CBD et du THC. En effet, ces deux composés font partie de la grande famille des cannabinoïdes. Certaines de ces substances chimiques peuvent notamment être extraites d’une plante : le chanvre (Cannabis sativa L). C’est donc du chanvre que viennent le CBD et la THC, une même source pour deux composés très différents.

C’est illégal de consommer du CBD

Consommer du THC est illégal en France aujourd’hui. Cependant, le CBD n’a rien à voir avec le THC et vous pouvez consommer du CBD en toute légalité en France.

La législation a fixé le taux limite à 0,2% de THC :

  • tout produit contenant moins que 0,2% de THC peut être commercialisé en France ;
  • tout produit excédant 0,2% de THC est interdit.

Faites donc attention à la provenance de vos produits afin de consommer du CBD sans crainte.

Le CBD fait planer

L’impression de planer est une conséquence de l’effet psychotrope (psychoactif) d’un produit. Le THC est psychoactif, sa consommation peut donc induire une sensation de planer, d’être « stone ».

Le CBD n’est quant à lui pas psychoactif. Vous n’aurez donc aucun risque de voir votre réalité altérée en consommant du CBD.

Remarque : les scientifiques se pencheraient même sur la faculté du CBD à contrer les effets psychoactifs du THC.

Le CBD provoque une dépendance

La crainte est légitime. Les addictions au sens large sont aujourd’hui un enjeu de santé majeur. Que cela concerne l’addiction à la nicotine, à l’alcool, au THC ou encore au sucre, votre santé peut subir à la longue de lourds dégâts et se sortir d’une telle dépendance n’est pas chose aisée.

L’addiction au THC est une des plus fortes qui soit. Mais rassurez-vous ! Tous les composés issus du chanvre n’ont pas hérité du même pouvoir addictif. Le CBD ne provoque aucune accoutumance, un fait qui a été prouvé et annoncé officiellement par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Remarque : ce composé est décidément plein de surprises puisque que consommer du CBD pourrait activement participer au combat contre l’addiction au THC, un comble ! Plus généralement dans la lutte contre les addictions, le CBD est un candidat très prometteur.

 

Consommer du CBD détruit notre cerveau

Là encore, il est difficile de ne pas faire le parallèle avec le THC. Le cerveau, un de nos organes les plus précieux, est particulièrement attaqué lorsqu’un individu consomme du THC : fatigue, confusion, anxiété, temps de réaction augmenté, paranoïa, voire délires et hallucinations. Le menu n’est pas très réjouissant, encore plus si l’on regarde sur le long terme.

Fort heureusement encore une fois, le CBD ne provoque aucun de ces symptômes. C’est même d’ailleurs tout l’inverse. En effet, en plus d’être antioxydant, on dit que le CBD est neuroprotecteur : il est bien loin d’endommager le cerveau puisque, a contrario, le CBD va protéger nos neurones et donc notre cerveau.

La science se penche d’ailleurs sur les bienfaits du CBD dans le cadre du traitement de maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer, …). Vous pouvez donc sans crainte envoyer cet apriori à la poubelle !

Le CBD est globalement dangereux pour notre santé

Voici ici le point culminant qui accumule tout ce qu’il y a de plus faux au sujet du CBD. Classé en 2018 comme substance sans risque par l’OMS, le CBD est un produit très bien toléré par notre organisme (très peu d’effet secondaire, pas d’effet négatif significatif sur les fonctions vitales ou le système nerveux).

On pourrait alors s’arrêter là en se disant que le CBD est simplement un produit parmi tant d’autres, neutre pour notre santé. On ne pourrait à nouveau pas penser plus faux. Les bienfaits thérapeutiques du CBD sont très nombreux et très polyvalents, ce qui fait de ce produit naturel un client très intrigant pour la recherche scientifique : neuroprotecteur, anti-inflammatoire, antiémétique, anxiolytique, anticonvulsif, … la liste des vertus du CBD s’allonge d’années en années au fur et à mesure que la science se concentre sur son cas qui traiterait les maladies en profondeur.

Le CBD est donc bien loin d’être dangereux pour notre santé : c’est un solide allié !

Rien ne prouve l’efficacité du CBD aujourd’hui

À ceux qui penseraient finalement que le CBD est du niveau d’un remède de grand-mère, impliquant que son efficacité est simplement louée par des on-dit et des effets placebo, vous avez là encore tout faux !

Les bienfaits thérapeutiques du CBD sont effectivement pris très au sérieux par la recherche scientifique qui s’étoffe de plus en plus à son sujet, année après année. Oui la consommation de CBD relève d’une médecine dite « alternative », cela ne va cependant pas rendre illégitimes les effets réels de ce composé naturel qui ont été prouvés par la science.

Les chercheurs incitent d’ailleurs à multiplier davantage les recherches sur l’utilisation du CBD pour traiter divers maux (petites douleurs du quotidien comme maladie lourde et chronique) afin de densifier les connaissances à son sujet.

Addictif, illégal, dangereux, planant, destructeur pour notre santé, … vous l’aurez compris, le CBD n’est rien de tout ça. Ces préjugés qui découlent directement de son cousin le THC sont aux antipodes de la réalité concernant le CBD.

Ainsi, le CBD est un composé naturel que l’on peut légalement consommer en France, il ne fait pas planer, ne provoque pas d’accoutumance, ne fait pas de mal à votre cerveau (il le protège même !) et est un allié puissant pour votre santé. Ces informations sont encadrées par la recherche scientifique, mais également par l’OMS.

Vous pouvez donc consommer du CBD sans crainte, il ne pourra que vous surprendre (en bien) ! N’hésitez pas à en parler à votre médecin.